Aujourd’hui à on SEXplique ça, on parle des relations saines! Commençons avec quelques définitions!

La relation amoureuse

Dans la vie, on est en relation avec plusieurs personnes : nos parents, nos amis, notre famille, nos professeurs et bien d’autres. Les relations amoureuses sont différentes des autres, surtout parce qu’elles impliquent des sentiments très forts et bien différents de ceux qu’on retrouve dans d’autres types de relations. D’ailleurs, Monsieur Sternberg en est parvenu à résumer les différentes relations à l’aide d’un triangle. Il présente trois composantes comme étant essentielles à une relation amoureuse harmonieuse qui sont les suivantes : l’intimité (se confier à l’autre, avoir confiance, se montrer à l’autre sous son vrai jour), la passion (la fougue, le désir, l’excitation qu’on éprouve pour l’autre) et l’engagement (se projeter à long terme avec l’autre et contribuer à vouloir rester avec l’autre). Or, l’intimité ne se résume pas à l’intimité sexuelle. Ainsi, la sexualité n’est pas une obligation ni un élément essentiel dans une relation de couple. Une relation amicale ou fraternelle peut être empreinte d’intimité, mais il n’y aura pas de passion nécessairement entre les deux personnes, comme ce serait le cas dans une relation amoureuse

 

Qu’est-ce qu’une relation « saine » ?

On parle d’une relation saine et égalitaire à l’aide de mots comme « ouverture », « compréhension » et surtout « respect ». Une attitude positive envers son partenaire est à favoriser. Respecter les choix de l’autre, ses goûts et ses limites fait partie d’une relation saine. Autre concept important : le consentement. Une relation (sexuelle ou autre) doit être établie de manière consentante chez les deux partenaires. Un consentement correspond à un oui enthousiaste, clair, libre et éclairé. On doit sentir qu’on a véritablement envie d’être avec l’autre personne. Lorsqu’il n’y a pas de coercition (un mot fancy pour dire utilisation de la force psychologique ou physique) et lorsque les deux partenaires s’aiment et se respectent, indépendamment de leur sexe ou de leur origine, on peut appeler ça une relation saine. Voici quelques indices qui pointent en faveur d’une relation saine : .

  1. On  se sent à l’aise et confortable dans ce qu’on fait avec l’autre.
  2. Notre partenaire est quelqu’un de confiance, et acquérir cette confiance peut prendre du temps.
  3. La communication est présente, il faut donc se trouver des moyens d’être sûr de pouvoir dire ce qu’on aime, ce qu’on n’aime pas, nos attentes, nos désirs et même nos peurs.
  4. Le respect est présent, que ce soit le respect des valeurs, des préférences ou des choix de l’autre. Un respect mutuel s’installe entre les deux partenaires.

Qu’est-ce qu’une relation problématique?
Une relation problématique n’a pas de profil typique, car chaque relation est vécue différemment pour chaque personne. Cependant, on parle de relation problématique lorsque celle-ci provoque des sentiments négatifs ou un certain mal-être chez un ou les deux partenaires. Par exemple :

  • Lorsqu’un des deux ou les deux ne sont pas bien ou pas à l’aise dans une situation quelconque.
  • Lorsqu’il n’y a pas une bonne communication ou une bonne confiance entre les deux partenaires. L’un peut même abuser des faiblesses de l’autre, s’en servir contre son gré ou encore user de manipulation.
  • Lorsque l’un des deux partenaires est en situation de pouvoir par rapport à l’autre. Tenter de dominer l’autre ou de l’écraser n’est jamais sain.

Quelles sont les conséquences d’une relation problématique?

En fait, une relation qui n’est pas saine peut entraîner de la peur, de l’anxiété, une diminution de l’estime de soi, une dépression ou même mener à la violence. Voici donc les cinq types de violence conjugale qui existent  :

 

  1. Violence physique (laissant des marques, des bleus, des cicatrices mais aussi des séquelles permanentes comme des dommages ou des traumatismes sur plusieurs parties du corps)
  2. Violence psychologique (manipulation ou attitude condescendante à l’égard de l’autre)
  3. Violence verbale (insultes et autres)
  4. Violence économique (contrôler l’argent de l’autre, par exemple)
  5. Violence sexuelle (exploitation, agression, cyberviolence, etc)

Notamment avec l’utilisation de la violence, une personne peut-être forcée de faire des actions et poser des gestes contre sa volonté. L’abus de confiance peut avoir des répercussions très lourdes. La violence conjugale suit normalement un cycle bien établi, et plus la relation perdure, plus le cycle de la violence se fait court. Voici à quoi ressemblent les quatre étapes de ce cycle :

1. Le climat de tension, où la victime ressent de la peur, de l’anxiété et reste sur ses gardes.
2. La crise, moment où la situation dégénère et où la violence est à son comble.
3. La justification, période où la personne violence tente de se faire pardonner, en promettant de ne plus recommencer, généralement.

4. La lune de miel, où tout est « parfait » et que la personne violente agit comme si rien ne s’était produit.

Le but de ce vidéo n’est pas de faire peur ou de décourager qui que ce soit d’être en couple, mais seulement de sensibiliser la populace à l’importance d’être dans une relation saine et surtout à définir ce terme pour soi-même. Chaque relation est différente, alors il faut prendre le temps de se demander clairement ce que l’on veut, ce que l’on cherche et de définir ses propres limites. Une relation devrait nous faire sentir bien et surtout être exempte de violence.

Comment savoir si je suis violent(e) ou violenté(e)?
Voici une liste non-exhaustive tirée du site www.violenceconjugale.gouv.qc.ca qui illustre bien les différents type de violence conjugale. À noter ici que les situations suivantes sont présentées sous l’angle de la personne violente, mais qu’elles peuvent s’appliquer, à l’inverse, pour la personne violentée.

 

Si vous avez besoin d’aide, vous pouvez appeler à la ligne d’écoute suivante :
SOS violence conjugale : 1-800-363-9010 ou 514-873-9010 (Montréal)


Et si vous souhaitez en savoir plus sur la violence conjugale, c’est par ici :

http://www.sosviolenceconjugale.ca

www.maisons-femmes.qc.ca

www.serviceaideconjoints.org

www.legapi.com

www.acoeurdhomme.com

http://www.partageaumasculin.com

www.cavac.qc.ca

 

Signé l’équipe de on SEXplique ça!